samedi 8 avril 2017

Festival Zero1


Salut à tous !

Dans quelques jours se déroulera un festival qui me fait énormément frétiller... le festival Zéro1 a en effet pour thème le numérique, mais pas n'importe comment ! Il privilégie les Arts et Cultures Numériques pendant 4 jours dans la ville de La Rochelle.

Tous les lieux culturels (le centre Intermonde, plusieurs musées, la médiathèque Michel Crépeau, les tours, etc.) se transformeront en scènes pour des exhibitions numériques et peut-être que vous m'y trouverez dans le public ! ;)

Alors à bientôt !

Le site du Festival : http://www.festivalzero1.com/

jeudi 9 mars 2017

SEO : ma méthode pour l'étude sémantique

Salut à tous !

Ce mois-ci, je vous propose une démarche pour le processus de recherches de mots-clefs lorsque vous vous aprêtez à faire de la rédaction pour vos sites web. En effet, lorsque l'on rédige sur Internet, on cherche d'abord à être compris et lu et pour cela, on rédige d'abord pour les gens.
Oui, mais... Parce que ce "mais" est important, il faut aussi écrire pour les moteurs de recherches, et plus précisément, pour être trouvé sur ces moteurs. En effet, dans la jungle de pages, avant d'être lu, il faut bien souvent être trouvé sur le Web. Et pour cela, la rédaction se doit d'être prévcédé d'une étape importante qui est... l'étude sémantique !

Voici ma méthode perso pour trouver les mots-clefs qui matchent sur Google afin de les placer au mieux dans vos contenus.

1. Premier listing

On liste d'abord les mots-clefs à partir des activités et du vocabulaire de l'activité. Il faut y inclure impérativement : le nom de l’entreprise, ce que vend l’entreprise, les services rendus par les produits ou services vendus par l’entreprise, les noms de localités liés à l’entreprise (ville de domiciliation, villes dans la zone de chalandise, département, région, etc.).
On ordonnera ensuite cette première liste en fonction de l’importance des activités, des produits, des besoins-client ou des localités.

2. Analyse des sites concurrents

Autre possibilité, aller sur les sites concurrents. Cela permettra de trouver les mots sur lesquels s'aligner, mais aussi faire la différence en ajoutant les mots qui définissent la particularité du commanditaire.
On recherche ensuite les mots-clefs utilisés sur les sites des concurrents à partir de 2 moyens :
- les « Meta Keyword » : les mots-clefs inscrits dans la balise HTML Meta Keywords,
- les expressions qui ressortent le plus (étude de la densité de mots-clefs).

3. Vérification des mots-clefs utilisés

A partir de notre liste, il faut maintenant l'affiner en ajoutant les mots-clefs les plus utilisés et supprimant ceux qui sont trop vagues ou moins utilisés.
Pour cela, il faut passer par le planificateur de mots-clefs de Google Adwords qui donne le meilleur indicateur connu pour Google : https://adwords.google.com/KeywordPlanner. Il existe aussi Ubersuggest.io.

4. Étude concurrentiel des mots-clefs

On affine encore notre liste en enlevant les mots-clefs qui donnent trop de réponses dans les SERP (ou qui s’affichent sur l’auto-complétion) ou qui ont un niveau de concurrence Adwords trop élevée (principe de longue traîne). On peut aussi utiliser l'enchère suggérée comme troisième critère pour encore affiner notre résultat.

5. Construction des expressions-clefs

Il faut déterminer les expressions-clefs qui donnent les meilleurs résultats pour la même recherche ou qui sont plus précis en fonction de l’activité. Le but est d’utiliser les mots-clefs qui convertissent le mieux dans notre sélection pour donner les expressions-clefs de chaque page.
On détermine ainsi une liste pour chaque page avec une expression-clef principale et des expressions-clefs secondaires.

6. Utilisation dans le contenu

Les mots-clefs ainsi listés, on peut alors les utiliser pour écrire ou optimiser le contenu de la page en les utilisant dans les parties suivantes :
  • le titre de la page (balise <title> de l’entête) avec le mot-clef principal (cf. Chapitre 6), celui-ci doit être explicite, d’autant plus que celui-ci ressortira dans les favoris, l'historique et les SERP des moteurs de recherche (correspond à la balise <title>).
    Ceux-ci ne doivent pas dépasser 80 caractères.
  • l’adresse URL de la page (domaine & permalien) avec le mot-clef principal (cf. Chapitre 3),
  • les titres du texte (surtout les balises <h1> et <h2>),
  • et enfin le texte (balises <p> et <span>), avec des mots-clefs en gras (cf. Chapitre 5) et les mots-clefs.
En ce qui concerne le nombre de mots dans les pages, il est recommandé d’avoir
  • Accueil : 500 mots minimum, 20 mots-clefs maximum
  • Autres pages : 400 mots minimum, 15 mots-clefs maximum
Globalement, il faut considérer que plus un mot est au début, plus il est considéré comme important. Il y a cependant bien plus de règles pour écrire un contenu répondant aux requêtes (expressions-clefs) choisies. Il faut donc se référer à la liste de critères établie.
Ensuite, il faut rédiger un contenu original, interactif et avec une structure sémantique propre.

7. L'analyse des résultats et l'amélioration continue

Une fois le contenu terminé et le site en ligne, ce n’est pas fini ! En effet, si un site ne vit pas, si son contenu n’est jamais modifié ni étendu, alors son positionnement dans les SERP chutera. A contrario, un site dont le contenu est ajusté, complété ou dont on ajoute de nouvelles pages avec un nouveau contenu pertinent et complémentaire se verra de mieux en mieux référencé.
Par ailleurs, un contenu peut être continuellement améliorée et il ne faut pas voir une page comme définitivement achevée. Il faut en analyser sa position dans les SERP, son audience et ses failles pour ensuite en améliorer le contenu (changer des mots-clefs, ajouter ou modifier du contenu multimédia, changer des liens morts, etc.).
Des outils comme Google Analytics ou Xiti (systèmes de WebAnalytics) permettent de voir les mots utilisés par les visiteurs avant d’arriver sur une page. D’autres, comme les Bing ou Google Webmaster Tools, permettent de corriger les erreurs et d’en être averti en direct.
Un autre outil de correction est l’extension de navigateur Web Developer, qui permet de contrôler le résultat d’un site pour le référencement, notamment :
  • en lisant le contenu d’une page dans l’ordre du robot (en désactivant les styles css)
  • en lisant le contenu des attributs alt et title,
  • en déterminant le poids de la page et des images,
  • en déterminant la validité des liens,
  • en vérifiant la hiérarchie des titres (Document Outline),
  • en vérifiant la hiérarchie du contenu,
  • en lisant les infos de la page.

Sur cette grooooooosse lecture, je vous laisse ! N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire et à parler de votre méthode. Je vous remercie. ^^


dimanche 5 février 2017

L'open data à La Rochelle

Le mois dernier, je suis allé à une conférence organisée par la mairie de La Rochelle sur l'Open-Data. Celle-ci avait pour but de maintenir l'émulation autour de la libération des données publiques et de réfléchir sur les applications que l'on pouvait en faire. Et surtout, elle devait préparer le hackathon qui se profile pour la période du 21 au 23 mars 2017 qui aura pour but de créer une interface de visualisation des données pour ceux qui veulent consulter les données libérées de La Rochelle.


Mais l'Open-Data, c'est quoi ?

On désigne par Open Data l'ensemble des données qui sont mises à disposition du public librement (sous licences OpenSource) et ce gratuitement et avec possibilité de réutilisation.
A la différence du logiciel OpenSource, nous avons ici des données, des informations généralement non-traitées qui peuvent être utilisées par un programme.

En France, la loi pour une république numérique de 2016 a rendu obligatoire la mise à disposition libre et gratuite des données publiques ou de bien commun (par exemple liées à la gestion d'un bien public par une entreprise privée), avec certaines limites évidentes pour des raisons de sécurité individuelle ou de sécurité des biens publics.

Et La Rochelle dans tout ça ?

La ville de La Rochelle n'avait pas attendu cette loi et fait partie des précurseurs de l'Open-Data public en France. L'événement était donc une évidence car il est révélateur d'une volonté de la prise en main de ces données par les citoyens.
Le site actuel se trouve sur un sous-domaine du site de la mairie :

Au final, quelles sont les opportunités de tout cela ?

On peut trouver beaucoup d'applications possibles, mais il est possible de les classer en 2 types : 
- la visualisation de données afin d'obtenir des statistiques et de les analyser. C'est surtout une application citoyenne et journalistique comme ce que fait l'équipe de Datagueule.

- la création de services facilitant la vie des personnes au jour le jour en se basant sur le croisement des données ou sur l'utilisation des données en temps réelles. Pour cette partie, La Rochelle propose plusieurs exemples promues sur leur site : http://www.opendata.larochelle.fr/Les-applications.

Conclusion

L'Open-Data est une porte qui s'ouvre sur un nouveau contenu automatiquement téléchargeable et traitable. La création de contenu est justement le dernier bastion du Web et l'Open-Data est une opportunité de passer, du moins partiellement, ce bastion en automatisant la création d'informations à partir de données brutes et en temps réels.
Peut-être que cela pourrait se faire totalement avec les dernières Intelligences Artificielles basées sur les technologies de Deep Learning... En attendant, on peut déjà créer des services proposant des informations choisies à partir d'un traitement spécifique des données publiques, ce qui est déjà énorme !

L'Open-Data en quelques liens :


mercredi 28 septembre 2016

Les conférences TED, et l’évènement TEDxLaRochelle

Hello les gens !!

Je continue mes articles sur mes sources d’apprentissage et de curiosité, et cette fois, je vais vous parler d'un événement bien particulier : les conférences TED (et de ses rejetons : les TEDx).

Je pense que certains d'entre-vous ont déjà commencé à en entendre parler. Pour ma part, ça fait environ 4 ans que je connais, et au début, je vous avoue que je n'y ai pas vraiment fait attention tellement ça me semblait utopiste que ce genre de chose existe...

Mais c'est bien réel ! Des conférences annuelles et courtes, sources d'inspiration et d'innovation et ce depuis 1984. Ouais, en fait, c'est assez vieux !! Et c'est même vraiment fou et génial !!

C'est alors que l'événement s'est ouvert via les TEDx, des événements dans cet esprit de partage, mais indépendants puisque gérés par les groupes qui le veulent !!

C'est alors qu'en 2012, s'est ouvert l'un de ces groupes à La Rochelle. Trois éditions se sont succédées, la dernière en date ayant eu pour thème « Crises ? quelles crises ? ».

Cette année encore, l'équipe a remis ça pour le 19 Novembre prochain ! alors, à vos agendas! Je ne promet rien, mais j'espère y être et voir en direct ces nouvelles sources d'inspirations !! :)

Et dans tous les cas, vous pouvez retrouver les vidéos sur le site des TED Talks, le site du TEDxLaRochelle et voir la suite sur sa page Facebook :

http://www.ted.com/
http://www.tedxlarochelle.com/
https://www.facebook.com/TEDxLaRochelle/

Sur ce, je vous propose quelques vidéos de conférences TEDx. La première vient de La Rochelle, les deux autres sont quant à elles des conférences parmi les plus connues.



Le revenu de base pour refonder le rapport au travail | Anne-Béatrice Duparc | TEDxLaRochelle



My philosophy for a happy life | Sam Berns | TEDxMidAtlantic



Y a-t-il une vie avant la mort? Pierre Rabhi at TEDxParis 2011


Et en bonus, un Top 10 des raisons de regarder les TED Talks, la n°7 va vous rendre circonspect. XD

dimanche 26 juin 2016

Nouvelles fiches de ressources !!!

Bonjour à tous !!

Vous n'attendiez rien, mais vous l'aurez quand-même : un nouvel article sur ce blog !!

Alors, rien de folichon !! Je vous vous joint une nouvelle fiche de ressources pour les Webdesigners, mais aussi une pour les Experts SEO, et une autre pour la création de jeux vidéos en amateur !!!

Ce sont de simples listes de liens triées par catégories, mais vous devinerez généralement de quoi il s'agit en lisant l'URL. Elles n'ont rien d'exhaustives et seront souvent complétées et corrigées... bien que celle pour les webdesigners soit déjà bien grande !!!

Pour l'instant, profitez-en ! ;)

https://www.cheatography.com/weizu/cheat-sheets/ressources-en-ligne-pour-les-web-designers/

https://www.cheatography.com/weizu/cheat-sheets/ressources-en-ligne-pour-le-seo/

https://www.cheatography.com/weizu/cheat-sheets/ressources-pour-les-createurs-de-jeux-video/


Enjoy !!

PS : et si vous voulez profiter des cheat sheet en français sur ce site, il suffit d'aller sur cette page :
https://www.cheatography.com/language/fr/
Il y a aussi des fiches pour apprendre le français, mais c'est pas les seules, il y en a plusieurs pour l'informatique et d'autres sujets, mais localisées en français.

dimanche 12 juin 2016

Vlog de Juin 2016

Eeeeennnnfiiiiinnnn ! Je suis de retour pour vous jouer un.... Ah, non ! C'est juste un retour sur mes vidéos !! J'ai décidé de revenir sur l'année qui vient de se passer parce que j'ai beaucoup de choses à vous raconter !! :p