jeudi 9 mars 2017

SEO : ma méthode pour l'étude sémantique

Salut à tous !

Ce mois-ci, je vous propose une démarche pour le processus de recherches de mots-clefs lorsque vous vous aprêtez à faire de la rédaction pour vos sites web. En effet, lorsque l'on rédige sur Internet, on cherche d'abord à être compris et lu et pour cela, on rédige d'abord pour les gens.
Oui, mais... Parce que ce "mais" est important, il faut aussi écrire pour les moteurs de recherches, et plus précisément, pour être trouvé sur ces moteurs. En effet, dans la jungle de pages, avant d'être lu, il faut bien souvent être trouvé sur le Web. Et pour cela, la rédaction se doit d'être prévcédé d'une étape importante qui est... l'étude sémantique !

Voici ma méthode perso pour trouver les mots-clefs qui matchent sur Google afin de les placer au mieux dans vos contenus.

1. Premier listing

On liste d'abord les mots-clefs à partir des activités et du vocabulaire de l'activité. Il faut y inclure impérativement : le nom de l’entreprise, ce que vend l’entreprise, les services rendus par les produits ou services vendus par l’entreprise, les noms de localités liés à l’entreprise (ville de domiciliation, villes dans la zone de chalandise, département, région, etc.).
On ordonnera ensuite cette première liste en fonction de l’importance des activités, des produits, des besoins-client ou des localités.

2. Analyse des sites concurrents

Autre possibilité, aller sur les sites concurrents. Cela permettra de trouver les mots sur lesquels s'aligner, mais aussi faire la différence en ajoutant les mots qui définissent la particularité du commanditaire.
On recherche ensuite les mots-clefs utilisés sur les sites des concurrents à partir de 2 moyens :
- les « Meta Keyword » : les mots-clefs inscrits dans la balise HTML Meta Keywords,
- les expressions qui ressortent le plus (étude de la densité de mots-clefs).

3. Vérification des mots-clefs utilisés

A partir de notre liste, il faut maintenant l'affiner en ajoutant les mots-clefs les plus utilisés et supprimant ceux qui sont trop vagues ou moins utilisés.
Pour cela, il faut passer par le planificateur de mots-clefs de Google Adwords qui donne le meilleur indicateur connu pour Google : https://adwords.google.com/KeywordPlanner. Il existe aussi Ubersuggest.io.

4. Étude concurrentiel des mots-clefs

On affine encore notre liste en enlevant les mots-clefs qui donnent trop de réponses dans les SERP (ou qui s’affichent sur l’auto-complétion) ou qui ont un niveau de concurrence Adwords trop élevée (principe de longue traîne). On peut aussi utiliser l'enchère suggérée comme troisième critère pour encore affiner notre résultat.

5. Construction des expressions-clefs

Il faut déterminer les expressions-clefs qui donnent les meilleurs résultats pour la même recherche ou qui sont plus précis en fonction de l’activité. Le but est d’utiliser les mots-clefs qui convertissent le mieux dans notre sélection pour donner les expressions-clefs de chaque page.
On détermine ainsi une liste pour chaque page avec une expression-clef principale et des expressions-clefs secondaires.

6. Utilisation dans le contenu

Les mots-clefs ainsi listés, on peut alors les utiliser pour écrire ou optimiser le contenu de la page en les utilisant dans les parties suivantes :
  • le titre de la page (balise <title> de l’entête) avec le mot-clef principal (cf. Chapitre 6), celui-ci doit être explicite, d’autant plus que celui-ci ressortira dans les favoris, l'historique et les SERP des moteurs de recherche (correspond à la balise <title>).
    Ceux-ci ne doivent pas dépasser 80 caractères.
  • l’adresse URL de la page (domaine & permalien) avec le mot-clef principal (cf. Chapitre 3),
  • les titres du texte (surtout les balises <h1> et <h2>),
  • et enfin le texte (balises <p> et <span>), avec des mots-clefs en gras (cf. Chapitre 5) et les mots-clefs.
En ce qui concerne le nombre de mots dans les pages, il est recommandé d’avoir
  • Accueil : 500 mots minimum, 20 mots-clefs maximum
  • Autres pages : 400 mots minimum, 15 mots-clefs maximum
Globalement, il faut considérer que plus un mot est au début, plus il est considéré comme important. Il y a cependant bien plus de règles pour écrire un contenu répondant aux requêtes (expressions-clefs) choisies. Il faut donc se référer à la liste de critères établie.
Ensuite, il faut rédiger un contenu original, interactif et avec une structure sémantique propre.

7. L'analyse des résultats et l'amélioration continue

Une fois le contenu terminé et le site en ligne, ce n’est pas fini ! En effet, si un site ne vit pas, si son contenu n’est jamais modifié ni étendu, alors son positionnement dans les SERP chutera. A contrario, un site dont le contenu est ajusté, complété ou dont on ajoute de nouvelles pages avec un nouveau contenu pertinent et complémentaire se verra de mieux en mieux référencé.
Par ailleurs, un contenu peut être continuellement améliorée et il ne faut pas voir une page comme définitivement achevée. Il faut en analyser sa position dans les SERP, son audience et ses failles pour ensuite en améliorer le contenu (changer des mots-clefs, ajouter ou modifier du contenu multimédia, changer des liens morts, etc.).
Des outils comme Google Analytics ou Xiti (systèmes de WebAnalytics) permettent de voir les mots utilisés par les visiteurs avant d’arriver sur une page. D’autres, comme les Bing ou Google Webmaster Tools, permettent de corriger les erreurs et d’en être averti en direct.
Un autre outil de correction est l’extension de navigateur Web Developer, qui permet de contrôler le résultat d’un site pour le référencement, notamment :
  • en lisant le contenu d’une page dans l’ordre du robot (en désactivant les styles css)
  • en lisant le contenu des attributs alt et title,
  • en déterminant le poids de la page et des images,
  • en déterminant la validité des liens,
  • en vérifiant la hiérarchie des titres (Document Outline),
  • en vérifiant la hiérarchie du contenu,
  • en lisant les infos de la page.

Sur cette grooooooosse lecture, je vous laisse ! N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire et à parler de votre méthode. Je vous remercie. ^^